Vous êtes ici : Accueil > Publications > Bulletin FPA N° 103
Publié : 4 janvier

Fédération Nationale des Associations D’accueil des Marins

Bulletin FPA N° 103

Membre de l’ISWAN (International Seafarers Welfare Assistance Network

EDITO
Depuis cette année, nous bénéficions des contributions obligatoires liées à la Loi de l’économie bleue, nous tenons à remercier vivement toutes les personnes ayant œuvré pour la mise en place et l’acceptation de ce projet très attendu par les 21 associations d’accueil de marins de France et d’Outremer. Élément important pour la pérennité et la reconnaissance de nos actions de Bien Être au sein des ports français. Lors du congrès de La Rochelle une nouvelle présidente a été élue, mais je tiens à remercier Gérard Pelen pour toutes ses années de bénévolat au service de la Fédération et pour son investissement au sein du CSGM. Je remercie également Alain Coudray pour ses conseils, son suivi de l’évolution nationale de la fédération et, bienvenue au nouveau président d’honneur Angel Llorente. Sur le plan local, il a été mis en place, au niveau des GPM, un service de gendarmerie les « Pelotons de Surveillance Maritime et Portuaire » (PSMP) , le contact entre ce service et les Seamen’s club devrait élargir les actions de Bien Être sur les navires en escale dans un travail de collaboration. Merci à toutes et à tous pour vos engagements dans une action sociale et humanitaire qui caractérise les buts principaux et essentiels de notre action dans le Bien Être des marins en escale. M.C. Le Nay

Je voudrais profiter de ce FPA pour juste remercier celles et ceux qui m’ont beaucoup aidé durant les six années où j’ai été président de la FAAM, puis de la FNAAM. Alain et Angel, Nicole et René, Roger et Thierry, toutes les présidentes et présidents des associations du littoral.Une pensée spéciale pour Yamina Gibertie et Sébastien Michel de la Direction des Affaires Maritimes qui ont toujours œuvré avec nous pour le bien-être des gens de mer. J’ai éprouvé beaucoup de plaisir à travailler avec vous et je vous remercie de votre confiance. Gérard PELEN.

Reconnaissance d’intérêt général. Notre secrétaire national Thierry Beisser nous communique le message suivant :
Comme vous le savez, à ce jour, les associations de La Rochelle, Bordeaux et Saint-Nazaire ont été reconnues d’intérêt général. Pour les associations désireuses d’engager des démarches visant à obtenir une reconnaissance d’intérêt général, sont joints à ce mél deux documents :
- une liste de recommandations et points pouvant être mis en avant dans votre demande
- copie du courrier des services fiscaux adressé à Escale Estuaire de la Gironde. Il vous est communiqué pour information. Il n’engage pas l’administration fiscale pour les autres associations mais on peut tout de même noter que la question qui nous occupe a fait l’objet d’un examen par l’Administration centrale des services fiscaux, autrement dit le ministère. Bien à vous Thierry Beisser.

Ces deux documents représentent sept pages et ne peuvent figurer dans ce bulletin mais ceux qui ne l’ont pas reçu peuvent s’adresser à Thierry ou à moi-même pour en avoir copie. A.LL

Entre deux rencontres interports …… 25/26 Septembre 1999 La Rochelle accueille, pour une de nos premières rencontres interports bi-annuelles , les douze associations qui constituent alors la FAAM . Au cours de cette réunion, le Président d’Escale Adour, Jo Garat, avance l’idée, partagée par nombre de membres de la FAAM, d’un financement des foyers d’accueil par une taxe sur les tonnages des navires ( voir FPA n°6 de Décembre 1999). Il aura, en début des années 2016/2017, la satisfaction de voir ce vœu commencer à se réaliser dans les six grands ports maritimes de France et s’étendre ensuite aux autres ports. 14/15 Septembre 2018. Vingt ans plus tard , après avoir tenu ces réunions bi-annuelles dans tous les ports de Métropole les hébergeant, les représentants des 21 associations formant alors notre Fédération, qui a rajouté un N à son titre pour devenir la Fédération Nationale des Amis des Marins, se retrouvent à la Rochelle qui nous reçoit à nouveau, ce qui nous permet de mesurer l’action effectuée durant ce temps là et de porter un regard sur l’évolution du monde maritime.
Dans le « Demi Soldier », journal de la Fédération Nationale des Associations des Pensionnés de la Marine Marchande de Décembre 2018, on peut trouver l’exposé de Monsieur Jean François Jouffray, Président du Conseil Supérieur des Gens de Mer qui nous rapporte que « en matière d’accueil dans les ports , les travaux du Conseil et, il faut bien le dire, la ténacité de certains de ses membres ont permis de stabiliser le financement des activités de bien être dans les ports grâce à l’augmentation marginale des droits de port maintenant entrée en application »
Dans ce même numéro est annoncé le décès, en septembre 2018 de M.Jo Garat . Les démarches pour arriver ne furent pas très faciles et nous devons être reconnaissants envers tous ceux qui s’y sont engagés : les membres du Conseil Supérieur des Gens de Mer, son Président, les membres de notre Fédération, le groupe de travail, les parlementaires qui se sont joints à notre action, et toutes les bonnes volontés grâce à qui la loi sur l’Economie Bleue présentée par le Député Arnaud Leroy, enrichie de l’amendement « et de leurs équipages » apportée par notre Président d’honneur, Alain Coudray soit adoptée, ne soient pas oubliés et qu’un décret d’application que l’on doit à la coopération du Sous-Directeur des Ports, avec le groupe de travail animé par le Président de la FNAAM, Gérard Pelen, fixe l’aide financière apportée par les Ports d’escale.
Pendant cette période de vingt ans la convention 163 du BIT sur le bien-être des marins ainsi que la recommandation 173 du BIT ont été ratifiées 17 ans après la signature de ces documents, plusieurs cas de marins abandonnés ont été réglés, la CTM 2006 adoptée,. Elle prévoit une assurance obligatoire des armateurs pour couvrir les risques entraînés pour l’équipage par ces situations. A. L

Nouvelles des ports

Dunkerque Ouest –Loon Plage : Nos visiteurs de navires qui se rendent à bord donnent des informations sur le port, sur les facilités offertes par notre foyer d’accueil, par le port, par les commerces locaux et les organismes d’où le marin peut envoyer de l’argent à sa famille. Ils apportent aussi des extraits de presse leur donnant des nouvelles de leur pays, leur proposent des cartes téléphoniques, les renseignent sur les transports tant par notre minibus que par les autobus urbains ( qui sont gratuits depuis le premier septembre ) Surtout , ce qui est important, c’est que le marin sente qu’il est accueilli et que des gens viennent avec la volonté de l’aider. Aussi il n’est pas toujours très agréable d’être parfois reçu à la coupée par un « no needs » (pas de besoin ). Les raisons de cette attitude peuvent être multiples : surcroit de travail, embarquement de vivres et matériel divers mais je pense aussi que depuis le changement des zones de recrutement des marins, la culture des Seamen’s clubs a bien diminuée. AL

Le Havre : Que dire de 2018 pour le Seamen’s club du Havre ? L’entrée en vigueur de la loi sur l’économie bleue et les bonnes relations qui existent entre le Grand Port Maritime du Havre et l’Association Havraise d’Accueil des Marins ont permis des avancées notables dans le fonctionnement du Club. Depuis fort longtemps l’ambition était de pouvoir ouvrir 7j/7 et sur une plage horaire plus large. Grâce aux financements pérennes (enfin nous l’espérons), ces deux projets ont pu être mis en œuvre. Le Seamen’s club du Havre ouvre ses portes dès 11h00 chaque matin et reçoit des marins jusqu’à 22h30 du lundi au vendredi, de 14h30 à 22h30 le week-end. Il a fallu pour cela embaucher de nouveaux salariés. Actuellement un cadre et six employés (tour à tour chauffeurs ou régulateurs-barman) assurent le fonctionnement du club, des bénévoles chauffeurs viennent toujours renforcer l’équipe notamment le week end. Le local se situe toujours dans le sous sol de l’hôtel « Les Gens de Mer » géré depuis bientôt deux ans et demi par le groupe DocteGestio. Le transport des marins entre les terminaux et le club nécessite deux véhicules d’une capacité de neuf places. Voilà deux ans un des véhicules avait été remplacé, en juillet le second l’a été également. Ces véhicules parcourent beaucoup de kilomètres dans des zones pas toujours bien pavées. Les choses avancent donc dans le bon sens, il n’en demeure pas moins que la supervision du fonctionnement est extrêmement prenante et que les bénévoles ne se bousculent pas. Cependant il faut rester optimiste car par vaguelettes de nouveaux visages pointent leur nez, permettant aux plus anciens de se retirer progressivement. L’année 2018 restera une année forte en changements et en progression. Nous ne pouvons pas encore établir de bilan définitif sur le bienfait de l’évolution des horaires d’ouverture car l’information, malgré les efforts déployés, circule doucement sur les quais. Comme sur une bicyclette, si on n’appuie pas assez vigoureusement sur les pédales pour créer le nécessaire mouvement qui fait avancer la machine, l’équilibre est compromis. Nous allons donc aborder la nouvelle année avec confiance et avec de nombreux projets qui devraient permettre de continuer à avancer. Pour le Président,José Perrot, secrétaire

Rouen : Le 7 octobre, le foyer a accueilli les marins du voilier russe MIR en escale. 162 marins sont venus se reposer et se distraire au sein de notre structure. Ce fut une très belle semaine où les bénévoles ont pu retrouver l’animation des périodes les plus fastes des années 90 et début 2000. Nous avons pu faire le bilan de nos forces, avec une équipe réactive aux attentes des marins, mais également des faiblesses, notamment au niveau de notre réseau WI-FI complétement saturé à partir du vingtaine de personnes connectées en même temps. Malheureusement, si la fibre dessert le quartier pour les grandes entreprises, elle n’est pas desservie aux particuliers et aux petites structures. Pour information, le coût est de 800 euros par mois pour le port de Rouen, entité située à proximité du foyer. Néanmoins, il serait possible de demander une aide à la ville pour réaliser les travaux de connexion. Nous avons rendez-vous avec la mairie de Rouen sur le sujet le 19 décembre prochain. La commission pour le bien être des gens de mer de Rouen s’est tenue le 25 octobre dernier. Notre demande de budget pour l’année 2019 a reçu un avis favorable de la commission. Début novembre, nous avons obtenu l’accord pour un 3em jeune en service civique. Il aura pour mission de mettre en place des animations mensuelles ouvertes aux marins et bénévoles. Il intégrera l’équipe début janvier. Nous avons organisé une journée portes ouvertes le 24 novembre dernier. Une trentaine de personnes est venue visiter les locaux. Ils seront conviés à une journée découverte qui se tiendra tout le mois de janvier. Cette journée portes ouvertes a reçu un accueil très enthousiaste de la part des participants. Si le nombre de participants peut paraître faible il nous a permis néanmoins de passer du temps avec chacun d’entre eux et de faire découvrir au mieux le lieu et ses missions. Peu s’inscriront comme bénévoles, beaucoup sont venus par simple curiosité. Nous renouvellerons sans doute l’expérience pendant l’armada qui se tiendra du 06 au 16 juin 2019. La messe de Noël du foyer de Rouen se prépare pour accueillir les marins en escale le 20 décembre prochain. Les bénévoles emballent les cadeaux. Noël investit le foyer. Après de nombreux rebondissements aussi bien sur le plan financier que sur la livraison, nous avons enfin réceptionné notre nouveau minibus. C’est un soulagement. Un seul bus assurait le transport des marins entre les deux rives de la Seine. Le temps passé au foyer pour les marins fut considérablement réduits lors des fortes influences. Il aura fallu près de 4 mois entre la prospection et la livraison pour enfin voir le minibus se garer devant le portail du foyer. Pour rappel, en cas d’avis défavorable suite au contrôle technique, nous avons 2 mois pour faire les réparations ou acquérir un nouveau véhicule. Le coût de certaines réparations est tel qu’il est préférable d’acheter un nouveau véhicule, mais attention il ne faut pas chômer. Si l’on choisit l’achat d’un véhicule neuf, qui est l’option la plus intéressante compte tenu des remises pratiquées pour les professionnels, le délai de livraison d’un nouveau véhicule est de 51 jours en moyenne à partir du moment où l’on a signé l’acte de vente. A ce délai, il faut ajouter les demandes de subventions qui prennent du temps aussi bien dans la constitution du dossier que dans le délai de réponse. Sachant que notre véhicule ne passerait pas le contrôle technique, compte tenu de la rouille perforante sur les bas de caisses, nous avons déclenché notre procédure d’acquisition 2 mois avant la date anniversaire du contrôle technique et nous avons été livré 2 mois après. Il faut reconnaître que nous avons joué de malchance. Le premier coup dur fut le refus d’ITF de nous aider au financement d’un nouveau véhicule. Renault a refusé de nous accorder un prêt et notre banquier a accepté avec réserves ; Prêter de l’argent aux associations serait beaucoup trop risqué. Ensuite, le commercial touche une rémunération au nombre d’actes de vente signés mais pas au nombre de véhicules livrés au client. Une fois l’acte de vente signé, les contacts avec le commercial sont devenus rares. Il aura fallu beaucoup d’énergie pour finalement demander à rencontrer le directeur commercial de chez Renault, pour que l’on nous livre un véhicule sans essence et sans aucune explication sur le suivi technique du véhicule. Pour résumer, le dispositif fonctionne très bien pour une livraison en moins de deux mois sous réserve qu’aucun grain de sable ne vient perturber cette belle mécanique informatisée ! Malgré la diminution des subventions de l’état et la demande d’aide non validée par ITF pour l’achat d’un nouveau minibus, la loi économie bleue nous a permis de tenir le cap pour 2018 et d’envisager de nouveaux horizons pour 2019.Nous vous souhaitons à tous de très belles fêtes de fin d’année et le meilleur pour la nouvelle année. Toute l’équipe de l’ARAM.

Brest  : Bonjour à toutes et tous, Depuis le 1er septembre, nous avons accueilli une nouvelle salariée, Françoise suite au départ de Guillaume, reprenant comme prévu ses études. L’intégration de Françoise qui fonctionne en alternance avec Alain a été facilitée par le fait qu’elle était bénévole depuis 6 mois et déjà bien investie. L’arrivée de Françoise nous permet de renforcer un peu plus les liens avec l’Office du tourisme de Brest pour l’information des marins sur Brest et ce qui s’y passe. De plus, nous avons élargi notre offre d’articles souvenirs. L’équipe de l’Office du Tourisme de Brest a parfaitement intégré l’utilité et la particularité de notre démarche et n’hésite pas à nous aider. Notre nouveau volontaire de service civique, Benjamin, est arrivé lui aussi début septembre et a découvert progressivement notre association. Outre son appui appréciable lors de permanences et visites de navires, nous comptons sur Benjamin pour guider en ville les marins qui le souhaitent. Comme Alain et Guillaume auparavant, Françoise et Benjamin ont suivi avec intérêt le cours en ligne de visiteur de navire. Sollicitée par la Ville de Brest, notre association a tout naturellement participé aux journées du patrimoine organisées le weekend des 15 et 16 septembre sur le thème "Mer et international". 75 visiteurs ont été reçus au cours ces deux journées et ont pu découvrir nos locaux , échanger avec nos salariés et bénévoles sur l’accueil des marins et découvrir une très belle exposition de photographies sur des métiers du port. Cette exposition est le fruit d’un travail de reportage de plusieurs mois effectué par Jean-Pierre, l’un de nos bénévoles, auprès des pilotes, des lamaneurs, et des marins du remorquage notamment. Le 21 septembre, en coopération avec l’association philippine de Brest, nous avons organisé une petite réception autour de plats philippins suivie d’un karaoké apprécié des marins philippins présents ce soir-là. Le dimanche suivant, dans la salle de réunion du Pôle social maritime, c’est un Bingo (loto) qui a eu lieu avec des adhérents de cette association et plusieurs marins philippins. Ces marins sont repartis ravis d’avoir emporté quasiment la moitié des lots mis en jeu. Les cartes leur avaient été offertes par le Seamen’s club. La saison 2018 des escales de paquebots à Brest s’est terminée en septembre. Nous avions constaté les années précédentes que l’ouverture exceptionnelle du Seamen’s club en journée pour les équipages de ces navires n’était pas pertinente, même lorsque le navire est à quai à quelques centaines de mètres. Beaucoup n’ont pas le temps de descendre à terre du fait de leur charge de travail importante, nous le savons tous. Alors cette année, contrairement aux précédentes, nous avons cherché à aller davantage à leur rencontre, à bord de leur navire, en sollicitant du commandant via l’agent une autorisation de tenir une permanence à bord comme le font d’autres associations comme Bordeaux dont nous bénéficions de l’expérience. Nous avons eu quelques refus mais lorsque ces permanences ont pu avoir lieu, nous avons pu voir combien elles étaient appréciées des marins. Et via les agents, nous avons eu aussi des retours positifs des compagnies. Ces deux dernières années, nous avions abonné le Seamen’s club au Stade Brestois et proposé aux marins d’assister aux matches de football de ligue 2 au stade Francis Le Blé, transport A/R assuré par nos soins. Beaucoup de marins ont ainsi pu passer de belles soirées au stade. Un marin ravi me disait que c’était sa première soirée dans un stade. Nous avons fait le choix d’orienter cette année notre offre d’animations extérieures gratuite vers des visites de l’aquarium d’Océanopolis et du Musée de la Marine. Le WE des 13 et 14 novembre, nous étions bien sûr présents au congrès et heureux de participer à cet événement toujours riche en rencontres et retrouvailles. Yannick, notre secrétaire et Alain, salarié, avaient eux aussi fait le voyage et ont apprécié cette occasion de partages d’expériences et de réflexion sur les moyens d’optimiser nos actions au profit des marins. Encore une fois un grand merci à Bryan et son équipe de nous avoir si bien reçus. En 2018, au vu des derniers pointages, la fréquentation de notre foyer sera de l’ordre de 2000 marins. Le nombre de marins transportés devrait être d’environ 2450.La commission de bien-être du port de Brest s’est réunie le 27 novembre. Le financement du Seamen’s club en 2019 était bien sûr à l’ordre du jour. Comme l’année dernière nous demandons un financement de 28.000 euros. La commission a majoritairement soutenu notre demande. Nous attendons la décision du préfet. Cette fin d’année festive est l’occasion d’offrir des cadeaux aux marins qui poussent la porte de notre foyer. Nous avons décidé cette année d’offrir à chacun un bon d’achat leur permettant de choisir des articles souvenirs. À l’équipage d’un cargo ayant dû se dérouter sur Brest suite à un désarrimage de sa pontée dans le mauvais temps, nous avons porté à bord des présents et des chocolats. Pour eux, la fête de Noël se passera en mer, leur appareillage de Brest étant prévu le 24 au matin, cap sur les États-Unis pour livrer leur cargaison de bois.
Thierry Beisser, président

Lorient : Quelques nouvelles de Lorient où l’année va bien se terminer. Nous embaucherons Janice le 27 décembre, en contrat aidé 20H / semaine pendant 1an. Nous sollicitons, avec nos voeux, les éventuels souscripteurs pour nous aider à boucler le financement. Cette période test nous permettra d’évaluer la meilleure formule pour le bien être des marins. Nous avons accueilli 3 nouveaux bénévoles en décembre : 1 femme et 2 hommes. Nous essayons de maintenir la parité. Nous sommes très heureux pour les marins qui trouveront un accueil 7 jours sur 7 à Lorient. Nous allons modifier nos horaires puisque visiblement, les marins désertent après 20h mais sont à la porte l’après midi. Nous allons aussi élargir nos services à la demande des marins et allons proposer le transfert d’argent vers chez eux. Cela permettra de mieux répondre à une de leurs attentes et d’apporter une autre petite source de revenus pour le foyer. Notre commission portuaire de bien être a eu lieu. Le port reconduit l’aide de 23.000€, nous avions demandé 29.000€. Malgré le soutien unanime de tous les acteurs, et celui de l’Etat, de la Région, j’ai insisté sur mon ras le bol de faire la mendicité pour fonctionner chaque année. J’ai insisté sur l’importance du respect des dates de versement.et insisté sur le fait que les contributions volontaires des navires sont compatibles avec la participation du port. En route pour remettre en place le pôle social qui est toujours en projet. Cueillettes d’infos et recherches avancées d’emplacements éventuels pour le moment. Le sapin de Noël est fait. Les cadeaux sont cette année des tasses avec notre splendide logo, garnies de chocolats !! Voilà, il me reste à adresser mon amitié à toutes et tous, de joyeuses fêtes de fin d’année. Emmanuelle

St Nazaire : Marine Accueil Loire – St Nazaire vient de traverser une période un peu difficile, nous avons découvert au niveau de notre rez-de-chaussée la présence d’amiante ; et, comme nous devions refaire notre sol il a fallu procéder à l’enlèvement onéreux de ce matériau encombrant ! Coup dur ! Surtout du fait que nos murs ont été dégradés ! Pendant ce laps de temps (2mois), nous avons loué un local qui nous a permis de continuer notre action d’accueil dans des locaux appartenant au GPM. A l’heure actuelle nous sommes, enfin, rentrés dans notre local pour les fêtes de fin d’année. Par ailleurs, grâce au site internet de la ville et par « France Bénévolat », ainsi qu’avec les informations sur notre association diffusée par les médias nous avons 4 nouvelles bénévoles ce qui fait que nous sommes au nombre de 24, tous bénévoles, dont 6 chauffeurs. Voici quelques chiffres du fonctionnement de l’association au 30/11/2018 : nous avons transporté 1.547 marins avec le minibus, 1.534 marins reçus au local (chiffre en baisse à cause des travaux). Nous avons eu la réunion du bureau de la Commission Portuaire de Bien Être où nous avons commencé à établir un modèle de « fiche réflexe » « Alerte marins en difficulté » ce qui devrait nous permettre d’avoir un meilleur suivi et surtout d’être informé s’il existe des difficultés sur un navire dans le port pour pouvoir agir si nécessaire. Nous attendons les fêtes, le Conseil de Bien Être nous paie comme chaque année des ballotins de chocolats à offrir aux marins et le sapin sera « à poste ». Bonnes fêtes à tous M.C. Le Nay

Nantes : L’actualité a été plutôt riche en ce qui concerne Nantes avec notamment la pose de la première pierre le 13 décembre 2018 de notre nouveau foyer à laquelle a assisté une quarantaine de personnes du monde maritime et des membres de l’association. Le 17 décembre, un bâtiment trônait fièrement comme un cadeau un peu avancé de l’esprit de Noel. Miracle de la technique et… de la construction modulaire. Le projet arrive à son terme après 7 années de gestation. Il va nous permettre d’accueillir les marins dignement avec tout autant de chaleur, mais avec plus d’options logistiques vers la ville en favorisant les sorties « en dehors de la boite en acier » et l’accroissement des possibilités de loisirs, « à un jet de pierre » des coupées du monde maritime et des membres de l’association. Coté convivialité, les bénévoles partageront un repas de noël un peu en décalé puisqu’il aura lieu le 28 janvier 2019, activité frénétique de ces derniers temps oblige. Plusieurs actions de sensibilisation ont été menées à l’université avec un accueil toujours aussi favorable, notamment auprès des Masters de droit européen des affaires et du centre de droit océanique et maritime. L’objectif est à la fois de faire connaitre les missions de l’association et de proposer une action de bénévolat pour ceux qui le souhaitent. Cela permet aussi de sensibiliser les plus jeunes à la réalité de la vie des gens de mer et des métiers portuaires et maritimes que certains ne connaissent pas, ou pas encore. Une délégation de 9 bénévoles était présente à l’assemblée générale de la fédération de La Rochelle. Ce fut un moment fort en enseignement qui a permis de progresser dans nos propres pratiques. D’autant que quelques semaines plus tard nous visitions le foyer de nos amis de Marine Accueil Loire, histoire d’engranger quelques expériences. La page Facebook de l’association est en cours de remise à niveau et de réactivation afin de servir de fenêtre ouverte vers les réseaux sociaux. La page et son option messagerie permettra d’être plus facilement joignable par les marins, et de les mettre en lien vers les autres Seamen’s club. Nantes port accueil a aussi reconduit en 2018 son partenariat avec le festival des 3 continents de Nantes. Il permet aux marins de découvrir les productions cinématographiques des autres continents. L’implication de l’association dans les manifestations organisées par la métropole constitue une réelle ouverture de l’existence des marins, trop souvent jugés invisibles par le public. Le nombre d’équipe de bénévoles restera constant pour l’année 2019, même si le nouveau foyer va réclamer une organisation de fonctionnement différente. L’activité du port en 2018 a été plus soutenue et nous a permis de tisser du lien social à bord avec plus de 1350 marins. Les marins apprécient ces visites qui permettent de nourrir des échanges humains autres que ceux de la gestion du navire ou du fret. Le nouveau foyer sera inauguré au mois d’avril 2019. La célébration dépassera un simple cadre médiatique pour renouveler un lien plus ancien entre la population et les 4000 marins de 45 nationalités qui fréquentent ses quais. L’ensemble des membres de Nantes Port Accueil souhaite à tous ainsi qu’à leurs familles d’excellentes fêtes de fin d’année et tous nos vœux pour 2019. Amitiés Marines L’équipe de Nantes port accueil.

La Rochelle  : Les nouvelles de Marin’Escale : Le dernier trimestre était surtout marqué par le Congrés de la Fnaam que l’équipe de la Rochelle avait l’honneur et le plaisir d’organiser . Il y avait forcèment les imprévus et les choses qu’on aurait pu améliorer , mais pour les bénévoles qui ont participé pendant plusieurs mois à la préparation, il y avait la grande satisfaction d’avoir mené le projet à bout. Un deuxième petit livret avec les photos et les comptes rendus de la table ronde et les ateliers bilan de réflexion sera chez l’imprimeur cette semaine. Nous voulons envoyer un certain nombre d’exemplaires à chaque Seamen’s club pour laisser une trace des rencontres et pour offrir un petit souvenir de la Rochelle. Le congrès a beaucoup boosté l’équipe et aussi inspiré la réflexion en interne à Marin’Escale. Actuellement, les visites se font quasiment par les permanents. Nous avons le projet d’associer davantage les bénévoles pour ces visites. Une bénévole va tester la formation en ligne d’Iswan sur les visites à bord et faire un bilan à une rencontre prochaine des bénévoles en janvier. Notre équipe travaille aussi sur un nouveau questionnaire pour les marins, axé sur la communication et la manière que les marins nous découvrent. Déjà une petite équipe prépare la présentation pour notre compte Facebook et on réfléchit sur un nouveau site internet. Marin’escale est presqu’en rupture de stock de ses flyers que nous distributions sur les navires. C‘est une belle occasion pour faire un « toilettage » et modifier le contenu. Pour le moment, nous sommes en train de récolter les propositions. Chacun est invité à mettre son grain de sel. Le nombre de marins accueillis à la Rochelle est en légère hausse par rapport à 2017. Comme pour les autres Seamen’s Clubs chaque journée est différente et ne se ressemblent pas, selon les navires à quai. Certaines soirées il y a entre 30 et 50 marins, tandis que d’autres soirées il n’y en a que trois ou quatre. Une grande fête de Noêl a été organisée le 11 décembre dernier avec une cinquantaine de participants avec la musique folk et blues du Canada et d’Italie. Hélas, c’était une soirée où les marins étaient absents. La veille, il y avait plus de quarante de marins à Marin’Escale. Cet aspect imprévisible de notre activité ne décourage pas l’équipe. Une belle soirée avec la bonne musique aide les personnes qui portent le projet de Marin’Escale. Bryan Parish

Bordeaux : Nous avons manqué le dernier FPA et nous en sommes désolés. Comme nos collègues de Nantes, nous avons pourtant matière à raconter suite à l’ouverture de notre foyer après de trop nombreuses années d’attente. Nous avons obtenu les clés de notre Seamen’s Club, construit sur le quai du Terminal de Bassens à côté de la forme de radoub, juste au milieu du quai, en bordure de Garonne dans la zone ISPS, en début avril de cette année. Nous avons alors fait des aménagements nécessaires pour le rendre le plus rapidement opérationnel. A la mi-mai, nous avons recruté 2 salariés à mi-temps qui nous ont aidés à cette mise en place pour permettre l’ouverture du foyer aux marins à partir de juin. Cependant, depuis plusieurs années, nos bénévoles ont œuvré pour le « Bien Être des marins » en montant à bord des navires pour répondre à leurs besoins : Flyers, revues, changes, transport pour courses, tourisme, autres, plans et horaires et bien sur, cartes Sim et recharges… En 2017, 250 navires ont pu être visités pour permettre la rencontre d’environ 2400 marins et près de 7000 km ont été effectués avec l’aide de notre mini-bus. En 2018, nos bénévoles ont permis de garder approximativement le même volume de visites et de rencontres alors que le trafic du port souffre d’une économie qui n’est malheureusement pas à son avantage. A cela, viennent s’ajouter à ces chiffres, les visiteurs de notre foyer, sachant que nous avons également un nombre non négligeable de partenaires du monde maritime et portuaire qui nous honorent de leur visite et nous rassurent par leurs témoignages. Pour preuve, les agents maritimes ont décidé de se rencontrer une fois par mois au Seamen’s Club pour une soirée informelle durant laquelle ils peuvent échanger en toute simplicité. Nous devrions avoir pour cette année, environ 600 visiteurs dont 50% de marins. En juin, lors de la fête des « grands voiliers : la « Regatta » à Bordeaux, sur les berges de la Garonne, du jeudi au dimanche, l’association EEG a été sollicitée par Bordeaux Métropole pour tenir une permanence de 9h à 21h pour tous ces marins. Nous avions une salle au Palais de la Bourse pour les recevoir, avec un budget offert pour couvrir ce long week-end. Nous avions également un stand sur les quais pour présenter notre association. Durant cette période, Bordeaux a reçu une quarantaine de grands voiliers de différentes nationalités et a promu ses grands vignobles dans une ambiance de fête, très animée avec des concerts, des spectacles et un grand feu d’artifice sur le fleuve pour clôturer chaque soirée. L’AG de la FNAAM à la Rochelle, fut un grand moment pour notre association et une belle occasion de rencontre et de découverte. Encore un grand merci à toute l’équipe qui a préparé cet événement de grande qualité. Ce fut aussi pour Bordeaux l’occasion d’annoncer que l’on faisait maintenant partie du petit groupe de privilégiés ayant obtenu un avis favorable pour le « rescrit » qui nous permet de remettre des reçus fiscaux. Pour Bordeaux, la Loi Bleue a grandement soulagé l’angoisse que nous avions sur le fonctionnement du foyer. Sans rescrit au démarrage, les dons restaient très modestes mais aujourd’hui, nous avons pu obtenir le financement d’un équivalent plein temps (EPT) en ayant la garantie de son financement. C’est donc 2 mi-temps qui nous permettent, avec l’appui de nos bénévoles, d’ouvrir le foyer tous les jours de 17 à 22h et d’avoir la possibilité d’ouvrir éventuellement le foyer, sur demande des agents consignataires. Les bénévoles assurant toujours la visite des navires tout au long de la semaine dans la mesure de leur disponibilité. Avant de conclure, cette année 2018, notre commission de Bien Être a voté récemment et à l’unanimité, notre prochain budget 2019 qui doit maintenant être signé par la prochaine commission des finances du Port. A toutes et à tous, l’ensemble des membres d’ Escale Estuaire de la Gironde vous souhaite de très Joyeuses Fêtes de Noël et vous présente ses meilleurs vœux pour 2019 pour vous-même, vos familles et tous les marins qui se présenteront dans vos foyers. Bien amicalement Seamen’s Club de Bordeaux.

Marseille : Nous terminons l’année doucement avec une fréquentation assez moyenne. La réparation navale avec des paquebots dans une forme située à côté du foyer a permis d’avoir plus de marins le soir mais oblige à fermer à 23 heures .Un paquebot de la compagnie AIDA, filiale allemande de Carnival, passe une nuit par semaine à quai ce qui permet d’accueillir des membres d’équipage le soir.A la suite de notre passage à La Rochelle et avant à Port La Nouvelle, nous avons décidé de proposer aux marins des vêtements pour eux ou pour leur famille. L’Œuvre de Saint Vincent de Port de Bouc nous a gentiment fourni des vêtements propres et en bon état pour démarrer. Pour un début, cela a déjà eu un certain succès. Toujours avec l’idée de permettre aux marins de mieux se détendre, nous avons, malgré nos problèmes financiers, fait l’acquisition d’une console PS4, du jeu FIFA 2019 et d’une télévision d’occasion. Après nous passerons au jeu de basket NBA, ce qui devrait plaire aux philippins. Nous avons pu avec Martine qui avait déjà travaillé avec nous, avoir un contrat aidé dans le cadre d’un Parcours Emploi Compétence (PEC) de douze mois. Pour le moment nous préparons le dossier pour un nouveau contrat PEC pour Denise qui elle aussi a déjà travaillé avec nous. Comme elle a plus de 58 ans et qu’elle habite dans un Quartier Prioritaire de la Ville (QPV) nous espérons aboutir au début du mois de février pour aussi un contrat de 12 mois et de 20 heures par semaine. Pour toutes les deux la prise en charge des salaires par l’état est de 60%. La difficulté actuelle est qu’il faut maintenant organiser pour la salariée une formation de 70 heures réalisée par un organisme habilité. Pour effectuer des animations et améliorer notre accueil nous avons fait une demande d’habilitation pour un Service Civique, nous attendons la réponse pour commencer à chercher un candidat. Nous avons bien conscience que les marins viennent de moins en moins au foyer pour communiquer avec leur famille. Beaucoup d’armateurs proposent de l’Internet sur leurs navires. Les équipages achètent beaucoup moins de cartes Sim et de recharges puisqu’ils peuvent dialoguer avec leur famille avec les installations du bord. L’activité qui consiste à conduire les marins vers des centres commerciaux se développe mais sans que les marins passent par le foyer. Pour 2019, nous avons plein de nouveaux projets et gardons l’espoir que les marins aient le temps et le désir de venir au foyer .Bonnes fêtes de Noël à toutes et à tous et nos meilleurs vœux pour 2019

« « BONNE ANNEE » »