Vous êtes ici : Accueil > Publications > Le Seamen’s Club au service du bien-être des marins
Publié : 10 avril

Denis Garreau - Sud-Ouest du 9 04 2021

Le Seamen’s Club au service du bien-être des marins


Rudy Gore, bénévole, le président Guy Bardin et Fred Allam, Bénévole

L’association Escale Estuaire Gironde, est née en 2011 pour être au service du bien-être des marins.
Elle assure leur accueil lorsqu’lls sont en escale dans les sept terminaux du Grand port maritime de Bordeaux.
Le foyer des marins, le Seamen’s Club, qu’elle gère est reconnu d’utilité publique. Il implanté à Bassens, dans une zone fermée au public, selon le Code pour la sûreté des navires et des installations portuaires (ISPS), qui a été créé suite aux attentas du 11 septembre 2001

Services rendus :
En cette période de crise sanitaire, le foyer accueille des marins du monde entier.
Durant l’escale, certains préfèrent rester à bord quand d’autres obtiennent le droit de leur commandant de venir y chercher des produits de première nécessité. Ils peuvent ainsi acheter des cartes téléphoniques ou utiliser le Wifi gratuit, mis à leur disposition.
La messagerie utilisée, en partenariat avec les agents maritimes, permet de recenser leurs besoins et de leur livrer, lors de l’escale, les produits commandés sans forcément monter à bord. Ils trouvent auprès du foyer tous les services nécessaires à la vie maritime, la fourniture de produits alimentaires, la mise en relation avec le monde médical ou l’accompagnement vers un bureau de change d’argent assuré en dehors de la zone avec l’appui du minibus d’Escale Estuaire Gironde.
Certains marins sont en mer depuis parfois plus de 15 mois et n’ont pas pu assister à la naissance de leur enfant, qu’ils retrouveront à l’âge d’un an. Mais grâce aux communications en Visio passées depuis le foyer, ils arrivent à se rapprocher et à établir un contact avec leur famille.

Le président Guy Bardin est satisfait, il confie son ressenti :
« Les marins se sentent soutenus par l’équipe de bénévoles, qui malgré le Covid et les difficultés sanitaires ont maintenu, avec les deux employés, la continuité de service pour apporter une réponse à leurs problèmes du quotidien. »

Denis Garreau